Bienvenue
dans le monde de
Swarovski Optik

Livraison garantie avant Noël pour toute commande validée jusqu’au 19/12/2017 à 15h


Au paradis avec les oiseaux de paradis


RAJA AMPAT, EN INDONÉSIE ORIENTALE, EST VÉRITABLEMENT UNE DESTINATION DE RÊVE. CET ARCHIPEL, CONSTITUÉ DE PLUS DE 1500 ÎLES AU CŒUR DU TRIANGLE DU CORAIL, POSSÈDE L’UNE DES BIODIVERSITÉS LES PLUS RICHES DE LA PLANÈTE. IL Y A TELLEMENT DE MERVEILLES À DÉCOUVRIR DANS CET HABITAT MARIN SPECTACULAIRE ET EXTRÊMEMENT VARIÉ. ET LORSQUE L’ON DÉTOURNE LE REGARD DE LA BEAUTÉ DU MONDE SOUS-MARIN POUR CONTEMPLER LE CIEL, ON RESTE UNE FOIS ENCORE SANS VOIX – CETTE FOIS, À CAUSE DE L’IMMENSE ABONDANCE D’ESPÈCES D’OISEAUX.

 

Préparer votre voyage

Le voyage jusqu’à Sorong, via Jakarta ou Singapour, est long et fatiguant ; un ferry ou une vedette rapide vous mènera ensuite jusqu’à la capitale, Waisai, ou sur l’une des nombreuses îles. Il est vrai que Raja Ampat n’est pas franchement une destination abordable. Il est également vrai que l’endroit ne compte que quelques stations touristiques, relativement coûteuses, sauf si vous optez pour un séjour chez l’habitant, qui est une excellente manière d’apprendre à connaître le pays et ses habitants. Il est également judicieux de travailler votre condition physique avant d’entreprendre un voyage à Raja Ampat pour observer la nature ou les oiseaux. Les excursions dans la jungle peuvent être physiquement éprouvantes et vous mettre durement à l’épreuve. Toutefois, lorsque vous aurez résolu ces questions pratiques, vous pourrez profiter pleinement de votre voyage dans un paradis offrant une faune et une flore incroyables, ainsi que des oiseaux uniques.

Raja Ampat se traduit par « Quatre rois », en référence aux quatre îles principales : Misool, Salawati, Batanta et Waigeo. D’autres îles, telles que Gam, Kri et Kofiau, méritent également le voyage. Toutes ces îles sont géographiquement très différentes : certaines sont montagneuses, tandis que d’autres offrent des plages de sable fin ou des falaises rocheuses. Pour les plongeurs, Raja Ampat est une destination parfaite à longueur d’année, à l’exception de la saison des pluies (de juillet à septembre). Visitez la région de novembre à avril pour profiter de la meilleure visibilité sous-marine. La saison sèche, de novembre à mars, est la haute saison pour les excursions d’observation de la nature et des oiseaux. Il est possible de réserver des excursions dès le mois de juin, mais à cette période de l’année, attendez-vous à de fortes pluies qui peuvent rendre les excursions beaucoup plus difficiles. Il est recommandé d’explorer le pays en compagnie de guides locaux expérimentés. Ils vous aideront à voyager en toute sécurité, vous informeront sur la faune et la flore indigènes et vous assureront d’observer des phénomènes très spéciaux et rares.

 

Destination : Raja Ampat

La situation géographique (juste au sud de l’équateur), le climat tropical et les jungles denses de la région expliquent pourquoi les oiseaux se sentent si bien à Raja Ampat. L’édition de 2014 de l’ouvrage The Birds of New Guinea (Les oiseaux de Nouvelle-Guinée) de Pratt et Beehler est idéale pour en apprendre davantage sur l’ornithologie dans la région – ou pour éveiller votre envie de voyager. Cette véritable bible de l’ornithologie indique quelles espèces vous pouvez apercevoir à Raja Ampat et permet de comprendre pourquoi les passionnés d’ornithologie et les photographes de nature affluent en Papouasie occidentale.

Plus de 250 espèces d’oiseaux ont été recensées sur ces îles, et de nombreux passionnés d’ornithologie élisent Raja Ampat comme destination d’un voyage unique, durant lequel ils pourront observer un nombre incomparable d’oiseaux de paradis. Il y a plus de 100 ans de cela, le naturaliste Alfred Russel Wallace, considéré comme le second père de la théorie de l’évolution aux côtés de Charles Darwin, a déclaré que ces derniers étaient les plus magnifiques et extraordinaires habitants à plumes de notre Terre. Il estimait que « La nature semble avoir pris toutes ses précautions pour s’assurer que ceux-ci, ses plus beaux trésors, ne puissent perdre de la valeur en étant trop facilement obtenus. » Un siècle plus tard, ses paroles restent empreintes de vérité : observer des oiseaux de paradis nécessite une bonne condition physique, une connaissance détaillée, du matériel de qualité et une inépuisable réserve de patience.

 

Le paradis sur Terre

Généralement, la faune ornithologique de Raja Ampat peut être divisée en deux groupes pour les passionnés d’ornithologue et les amoureux de la nature. Le premier groupe est constitué d’oiseaux assez grands, relativement répandus et faciles à observer. Le second groupe est constitué d’oiseaux timides, qui se dissimulent dans la jungle, mais méritent amplement que l’on fasse l’effort de les apercevoir.

Ce dernier groupe inclut le paradisier républicain (Cicinnurus ou Diphyllodes respublica) et le paradisier rouge (Cenderawasih ou Paradisaea rubra). Pour beaucoup d’amoureux de la nature, ce sont les deux principales raisons de visiter Raja Ampat. Toute personne ayant la chance d’apercevoir ces oiseaux de paradis sur les îles de Batanta et de Waigeo se souviendra de cette rencontre pour le restant de ses jours. Cependant, le paradisier républicain est particulièrement difficile à observer, car il est aussi rare que magnifique. La nature semble avoir décidé de laisser libre cours à son imagination, en utilisant les couleurs et les formes les plus folles pour assurer à cet oiseau d’être à la hauteur de son nom. Le plumage du mâle présente de magnifiques reflets verts, jaunes et bleus, tandis que les élégantes plumes de sa queue décrivent une spirale spectaculaire. Il est devenu célèbre grâce à un documentaire animalier de la BBC, réalisé par David Attenborough, qui a filmé ce rare oiseau de paradis pour la toute première fois. Deux oiseaux que l’on ne trouve qu’à Batanta et Waigeo sont la talégalle de Bruijn (Aepypodius bruijnii) et le pitohui de Raja Ampat (Pitohui cerviniventris).

Cependant, toute personne qui se rend dans le paradis ornithologique de la Papouasie occidentale sera récompensée par l’observation de nombreux autres oiseaux merveilleux. Le goura couronné (Goura cristata) est l’un des plus grands membres de la famille des pigeons, mais également, par son apparence majestueuse, l’un des plus remarquables. De nombreux passionnés d’ornithologie espèrent également observer la corneille à tête brune (Corvus fuscicapillus), un membre particulièrement rare et mystérieux de la famille des corvidés. Vous aurez peut-être également la chance d’apercevoir le souimanga satiné (Leptocoma sericea), le martin-chasseur torotoro (Syma torotoro) ou le Grand Éclectus (Eclectus roratus). 


Au départ de Sorong

Sorong est le point d’arrivée et de départ de la plupart des voyageurs à Raja Ampat. La ville offre de nombreuses manières de passer le temps en attendant la suite du voyage. Les forêts tropicales des plaines environnantes sont facilement accessibles pour des excursions à la journée, et offrent un avant-goût de la beauté et de l’unicité de la biodiversité de cette région. Les espèces telles que le martin-chasseur nymphe, avec son magnifique plumage irisé et les longues plumes de sa queue, attirent des regards admiratifs, tout comme la talégalle de Cuvier, le lori noir et une multitude d’autres oiseaux exotiques ne manqueront pas d’impressionner durablement les passionnés d’ornithologie les plus expérimentés. Toutefois, la caractéristique la plus fascinante de Sorong est qu’il est possible d’apercevoir sept (!) variétés d’oiseaux de paradis aux abords de la ville : le paradisier gorge-d’acier (Ptiloris magnificus), le paradisier magnifique (Cicinnurus magnificus), le paradisier royal (Cicinnurus regius), le paradisier multifil (Seleucidis melanoleucus), le paradisier petit-émeraude (Paradisaea minor), le paradisier noir (Manucodia ater) et le paradisier de Keraudren (Phonygammus keraudrenii).

Vous rentrez d’excursion et vous rêvez d’un repas de fruits de mer vraiment authentique et délicieux ? Alors, rendez-vous au « Mur de Berlin », un long brise-lames parsemé d’étals proposant des plats simples et savoureux, dans une ambiance festive, très prisée des jeunes habitants de la région. Une visite de la pagode bouddhiste Sapta Ratna est une manière très opportune de commencer ou terminer une visite à Raja Ampat. Par beau temps, il est intéressant de visiter le temple en début de soirée, afin de profiter des vues captivantes et des couchers de soleil resplendissants. Un voyage réellement unique et inoubliable !

Haut de page